Reservation
Marmite Dieppoise
La marmite dieppoise est sans conteste l'une des grandes spécialités de la gastronomie de Haute Normandie... 

Pour qui aime le poisson, il n'est pas de meilleur moment que de déguster ce plat, attablé à l'une des terrasses de restaurants que comptent la ville... Et elle n'en manque pas ! 

Ne la comparez pas à une bouillabaisse, car hormis le fait d'utiliser des poissons de la Manche, on utilise du beurre et on lie cette soupe avec de la crème fraîche... Nous sommes en Normandie, ne l'oubliez pas ! 

Soles, moules, turbot, rougets, céleri, poireaux, persil, cerfeuil, oignon, poivre... plutôt tentant, non ? La recette n'est pas compliquée en soi, mais il faut du temps pour préparer le fumet dans lequel cuiront les poissons, pendant que les moules s'ouvriront dans une marmite à part.

Puis, quand tout est prêt, on dispose les poissons au fond de la soupière, on fait réduire le fumet auquel on ajoute cette fameuse crème fraîche ; on verse le tout sur les morceaux de poissons et on se régale... facile !
Neufchâtel
Le Neufchâtel est un fromage dont l'origine remonte au Xème siècle et fabriqué dans ce petit coin joliment nommé "la boutonnière du pays de Bray". 

Il n'était pas fabriqué par les moines, mais ces derniers percevaient une taxe sur le commerce qu'en faisaient les paysans et s'occupaient de le promouvoir rapidement hors des frontières normandes. 

L'une des formes qu'on lui connaît est un coeur, la légende veut que les paysannes qui le fabriquaient, l'offraient aux soldats anglais pour leur montrer leur amour... pendant les guerres de religion. 

Ce fromage fait partie de la catégorie des pâtes molles à croûte fleurie, il est élaboré à partir de lait entier, empresuré pour coaguler, puis légèrement pressé pour l'égoutter et enfin mis en cave pour l'affinage qui peut aller de 10 jours à plus d'un mois. 

Rien qu'à le regarder, il fait envie, bien blanc, un peu duveteux, moelleux et très doux au nez... essayez donc avec un cidre bouché bien frais... ça vaut la peine !